HORSE GIVES BIRTH TO FLY : “Langue de fièvre” (2012)

Alien blood on Horse Gives Birth to Fly.
Sibyllin titre de chronique mais je développe : l’enveloppe contenant cette galette de dark ambiant qu’est Langue de Fièvre a atterri dans ma boite aux lettres traversée par une sorte de produit corrosif non identifié (rappelez vous le Alien 4)
qui a perforé et soudé l’ensemble de l’enveloppe et son contenu !!
Et Horse Gives Birth to Fly, qui peut friser la noise, l’indus ou l’électro jouée,
est le nom d’un duo montpelliérain qui n’en est pas à son premier opus.

On s’imagine mal le genre de produit qui se promène inopinément dans cet ersatz de service public qu’est La Poste… comme on imagine mal la musique qui peut se cacher sous la superbe pochette éthérée de Langue de Fièvre.
Essayez de visualiser un paysage industriel apocalyptique écrasé d’un soleil toxique.
La vie s’y terre en sniffant de la poussière acide.
Peu de mouvements, peu de bruits dans les brumes clouées au sol.
Un cri aigu perce un instant l’éther.
Un convoi lourdement armé passe au loin dans une traînée de gaz délétères.
Voilà, vous approchez des landes où rampe Langue de Fièvre.
Horse Gives Birth to Fly a concocté ici sept sombres titres d’ambiant drone, étirant ou bouclant des sons, des notes et des clusters sur un mode lent et parfois dense présentant peu de variations harmoniques mais à la force évocatrice certaine pour qui se laissera emporter.

 vURJATALE mars 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s